Résultats annuels 2016

15 février 2017

Air Liquide - Résultats annuels 2016

* Excluant les activités Soudage et Plongée, retraitées en activités non poursuivies.

Commentant les résultats 2016, Benoît Potier, Président-Directeur Général du groupe Air Liquide, a déclaré :

« Avec l’acquisition d’Airgas, évènement qui a marqué l’année écoulée, le Groupe franchit une étape majeure dans son développement géographique et l’extension de ses marchés. Sa performance 2016, qui intègre Airgas sur une partie de l’année, est solide avec une hausse du chiffre d’affaires, du résultat net et du bénéfice net par action, malgré des effets de change et d’énergie défavorables.
Dans le contexte d’une croissance mondiale modérée, l’activité a été soutenue par la hausse des volumes en Grande Industrie, par le dynamisme du secteur de la Santé et par les marchés porteurs que sert la nouvelle entité Marchés globaux & Technologies. Toutes les géographies sont en croissance à données comparables, bénéficiant d’une progression plus marquée dans les économies en développement.
Le Groupe poursuit ses gains d’efficacité, auxquels s’ajoutent dès cette année les premières synergies d’Airgas. Il affiche un bilan solide, renforcé par la forte croissance du cash flow et le succès de l’augmentation de capital, permettant ainsi de contenir la dette en deçà de nos prévisions.
Avec l’intégration d’Airgas et le lancement du programme d’entreprise NEOS pour la période 2016-2020, Air Liquide met en œuvre sa transformation qui associe investissements industriels ciblés, développement du numérique et innovations pour nourrir la croissance des prochaines années.
Dans un environnement comparable, Air Liquide est confiant dans sa capacité à réaliser une croissance du résultat net en 2017 ».

Le chiffre d’affaires consolidé 2016 s’élève à 18 135 millions d’euros, soit une hausse de +14,6 % en données publiées1 par rapport à 2015, intégrant la consolidation des ventes d’Airgas depuis le 23 mai 2016. Il est en progression de +18,2 % hors effets de change (-1,4 %) et d’énergie (-2,2 %). On note au 4ème trimestre 2016 un effet légèrement positif à la fois du change et de l’énergie. En données comparables2, le chiffre d’affaires du Groupe en 2016 est en croissance de +0,9 % par rapport à 2015, impacté par un faible niveau d’activité en Ingénierie et Construction.

Le chiffre d’affaires Gaz & Services 2016, qui s’établit à 17 331 millions d’euros, est en progression de +17,5 % en variation publiée par rapport à 2015, et en hausse de +21,3 % hors effets de change et d’énergie. La croissance comparable est de +2,7 %.

Les économies en développement affichent une croissance solide en 2016 avec un chiffre d’affaires Gaz & Services en progression de +8,0 % en données comparables.

Au global, toutes les activités Gaz & Services progressent en croissance comparable, à l’exception de l’Industriel Marchand qui reste contrasté. Ainsi :

  • La Grande Industrie, en progression de +5,4 % en 2016, est en croissance dans toutes les zones géographiques. Elle bénéficie des démarrages et montées en puissance d’unités de production principalement en Allemagne, en Pologne, en Amérique et en Chine. Les ventes sont tirées également au 1er trimestre 2016 par la contribution des deux unités de production d’hydrogène sur le site de Yanbu démarrées au 2ème trimestre 2015. Le 4ème trimestre est marqué par plusieurs arrêts temporaires d’unités de clients pour des opérations de maintenance programmée, par une demande élevée en gaz de l’air, notamment aux Etats-Unis, et par un chiffre d’affaires exceptionnel lié à un contrat en Europe.
     
  • Suite à l’acquisition d’Airgas, l’Industriel Marchand progresse de près de +45 % en 2016. Hors périmètre Airgas, cette activité est en retrait de -1,6 % en données comparables. L’Industriel Marchand reste contrasté selon les pays et les segments de marché. En Europe, les ventes sont stables en 2016, soutenues par des volumes de liquides en progression, une demande relativement dynamique en France, en Espagne et au Royaume-Uni et élevée en Pologne et en Russie. L’activité bouteille, globalement faible en 2016, présente quelques signes d’amélioration en fin d’année. En Amérique du Nord, les marchés liés à l’énergie et la fabrication métallique sont en baisse par rapport à 2015, alors que ceux de l’Agroalimentaire et de la Pharmacie sont en croissance. En Asie-Pacifique, les ventes au Japon, en retrait sur 12 mois, enregistrent une légère croissance au 2ème semestre, tandis que la Chine affiche une croissance solide sur l’ensemble de l’année et forte au 4ème trimestre. Au global, l’effet prix sur l’année est légèrement positif à +0,5 % dans un contexte mondial d’inflation basse. On note au 4ème trimestre un levier sur les prix plus important (+0,9 %).
     
  • L’Electronique, en croissance de +4,3 % en 2016, affiche un 1er semestre vigoureux. Le 2ème semestre, plus faible, est marqué notamment par des ventes d’équipements et installations moins fortes, et par une base de comparaison défavorable par rapport à 2015 en raison du prix exceptionnellement élevé du néon l’an passé. Sur l’ensemble de l’année, la croissance est tirée par la Chine, Singapour et Taiwan. Elle est également portée par des ventes de gaz vecteurs solides en Asie et par une demande globale toujours forte pour les matériaux avancés dont les ventes progressent de près de +20 % en 2016.
     
  • La Santé progresse de +11,2 % en incluant la contribution d’Airgas à travers ses ventes de gaz médicaux aux hôpitaux. En données comparables, elle affiche une croissance solide de +4,9 % bénéficiant de la demande élevée en services de santé à domicile et de ventes vigoureuses dans l’Hygiène (+15,1 %). Toutes les géographies sont en progression et les économies en développement connaissent une croissance à deux chiffres.

Le chiffre d’affaires de l’Ingénierie et Construction, qui s’élève à 474 millions d’euros, est en forte baisse (-38,0 %) en données comparables par rapport à 2015, affecté par le ralentissement des grands projets liés à l’énergie et par le faible nombre de nouveaux projets.

Le chiffre d’affaires de l’activité Marchés globaux & Technologies s’établit à 330 millions d’euros, en hausse de +13,6 % en variation comparable. La croissance est portée principalement par les secteurs du spatial, du biogaz et du maritime.

 
1Excluant les activités Soudage et Plongée, retraitées en activités non poursuivies.
2Comparable estimé : hors effets de périmètre significatif (Airgas), de change et d’énergie (gaz naturel et électricité).


 
Le Groupe, qui continue de renforcer sa compétitivité, a généré 315 millions d’euros de gains d’efficacité récurrents en 2016. C’est un niveau élevé en ligne avec l’objectif de plus de 300 millions d’euros en moyenne par an du plan NEOS à compter de 2017. A ces efficacités s’ajoutent les premières synergies d’Airgas qui s’élèvent à 45 millions de dollars en 2016. Pour rappel, Air Liquide prévoit de réaliser au total plus de 300 millions de dollars de synergies avec Airgas, dont l’ensemble des synergies de coûts (plus de 200 millions de dollars) avant fin 2018.

Le résultat opérationnel courant est en hausse de +5,9 % à 3 024 millions d’euros. La marge opérationnelle du Groupe à 16,7 % reflète l’effet de consolidation d’Airgas. Comme annoncé au 1er semestre, les plus-values issues des cessions d’actifs aux Etats-Unis requises par l’Autorité Américaine de la Concurrence (FTC) sont venues compenser les coûts exceptionnels de l’année liés à l’acquisition d’Airgas. Le résultat net (part du Groupe) s’établit ainsi à 1 844 millions d’euros, en hausse de +5,0 %, et le bénéfice net par action, après prise en compte de la dilution liée à l’augmentation de capital, progresse de +2,4 % conformément à l’objectif.

La capacité d'autofinancement avant variation du Besoin en Fonds de Roulement atteint 3 523 millions d'euros, soit 19,4 % du chiffre d’affaires. Le flux net de trésorerie généré par les activités opérationnelles, après variation du Besoin en Fonds de Roulement, progresse de +30,5 % par rapport à 2015 et atteint 20,4 % des ventes. La dette nette s’établit à 15 368 millions d’euros au 31 décembre 2016. Le très bon niveau de cash flow et l’augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription réalisée fin septembre 2016 contribuent à la réduction de la dette au 2ème semestre. Le ratio d’endettement sur capitaux propres a été ainsi ramené à 90 % à la fin de l’année, en avance sur nos prévisions. La rentabilité des capitaux employés après impôts (ROCE) s’établit à 7,8 %. Le ROCE, calculé en consolidant l’acquisition d’Airgas sur l’ensemble de l’année, est estimé à 6,9 %. L’objectif du Groupe dans le cadre de son programme NEOS est d’atteindre à nouveau un ROCE supérieur à 10 % d’ici 5 à 6 ans.

Performance 2016

Air Liquide - Performance 2016

1Comparable estimé : hors effets de périmètre significatif (Airgas), de change et d’énergie (gaz naturel et électricité).
2Excluant les activités Soudage et Plongée, retraitées en activités non poursuivies.


 
Le Conseil d’Administration d’Air Liquide, qui s’est réuni le 14 février 2017, a arrêté les comptes audités de l’exercice 2016. Un rapport avec une certification sans réserve est en cours d’émission par les Commissaires aux comptes.

Le Conseil d’Administration proposera, à la prochaine Assemblée Générale des Actionnaires, le versement d’un dividende de 2,60 euros par action. En tenant compte du retraitement lié à l’augmentation de capital, il est en progression de +2,7 %. Le dividende sera détaché le 15 mai 2017 et mis en paiement le 17 mai 2017. En outre, le Conseil d’Administration a décidé l'attribution au 2ème semestre 2017 d'une action gratuite pour 10 actions détenues.

Le Conseil a également approuvé les projets de résolutions qui seront soumis à l’Assemblée Générale le 3 mai 2017, et notamment :

  • le renouvellement, pour une durée de quatre ans, du mandat d’administrateur de Monsieur Thierry Peugeot, membre du Conseil d'Administration de la Société depuis 2005.
  • la nomination d’un nouvel administrateur, pour une durée de quatre ans, Monsieur Xavier Huillard.
    M. Xavier Huillard, Président-Directeur Général de Vinci, apportera au Conseil son expérience de dirigeant d’un grand groupe à dimension internationale.

Le Conseil d’Administration a pris acte que le mandat de Monsieur Thierry Desmarest prendrait fin à l’issue de l’Assemblée Générale des actionnaires du 3 mai 2017, conformément au règlement intérieur du Conseil d’Administration. Membre du Conseil depuis 1999, Monsieur Thierry Desmarest a apporté toute son expérience et ses grandes compétences dans de nombreux domaines au Conseil dont il est l’Administrateur Référent depuis 2014. Le Conseil l'a vivement remercié pour sa très forte contribution au développement d'Air Liquide tout au long de ces années. Le Conseil a de plus fait part de son intention de nommer Monsieur Jean-Paul Agon administrateur référent à compter de cette date.

Par ailleurs, Monsieur Pierre Dufour a fait part de sa décision de faire valoir ses droits à la retraite en 2017 et de ne pas solliciter le renouvellement de son mandat de Directeur Général Délégué qui arrive à échéance à l’issue de l’Assemblée Générale du 3 mai 2017. Le Conseil d’Administration l’a chaleureusement remercié pour son engagement et sa contribution exceptionnelle au développement du Groupe au cours des 10 années à la Direction Générale et notamment dans le cadre de l’acquisition d’Airgas. Il restera administrateur de la Société dans le cadre du mandat renouvelé lors de l’Assemblée Générale des actionnaires du 12 mai 2016, et conservera également son mandat d’administrateur d’Airgas.

A l’issue de l’Assemblée Générale du 3 mai 2017, le Conseil d'Administration serait composé de 12 membres, dont 11 élus et un administrateur salarié. Le Conseil comprendrait notamment cinq femmes et six administrateurs de nationalité étrangère.

En outre, le Conseil a arrêté la rémunération des dirigeants pour 2016 et 2017 dont le détail sera publié sur le site internet d’Air Liquide. Les éléments de rémunération 2016 des dirigeants sont soumis, comme l’année dernière, à l’avis des actionnaires dans le cadre de deux résolutions spécifiques conformément aux recommandations du Code Afep/Medef.

Cette année, et pour la première fois, il sera également demandé aux actionnaires d’approuver les principes et les critères de détermination de la rémunération des dirigeants mandataires sociaux, applicables à compter du 1er janvier 2017, conformément à la nouvelle loi Sapin 2.

Enfin, le Conseil d'administration a décidé la création d’un 4ème Comité spécialisé, en charge d'examiner les questions environnementales et sociétales en 2017.


 
Benoît Potier commente également les résultats 2016 du Groupe dans une interview-vidéo,
disponible en français et en anglais, sur www.airliquide.com.

La présentation de la publication est disponible à partir de 9h15 (heure de Paris) sur www.airliquide.com.

Tout au long de l’année suivez l’actualité d’Air Liquide sur @AirLiquideGroup.

top_page