Nouvel investissement en Chine Signature d’un contrat majeur avec Sinopec

21 novembre 2011

Air Liquide et Sinopec (China Petroleum & Chemical Corporation) ont signé un accord pour fournir de l’oxygène et de l’azote gazeux à la division Maoming de Sinopec (MPCC), dans le cadre du projet de transformation du charbon en hydrogène (Coal-to-Hydrogen) de sa raffinerie d’une capacité de 200 000 Nm³/h, à Maoming, dans la province du Guangdong, en Chine.

Cet accroissement par MPCC de ses capacités de raffinage est l’un des principaux projets de Sinopec. Il permettra à la filiale de produire des carburants moins polluants, respectant ainsi des normes environnementales plus strictes. Une fois ce projet réalisé, MPCC deviendra l’une des plus grandes raffineries de Chine avec une capacité de plus 20 millions de tonnes de pétrole par an.

La fourniture d’oxygène et d’azote proviendra de l’investissement dans une nouvelle unité d’une capacité de 3 000 tonnes d’oxygène par jour. Cette unité de production dont la mise en service est prévue pour le premier semestre 2013 deviendra la plus grande unité de séparation des gaz de l’air en Chine. Elle produira également de l’oxygène, de l’azote et de l’argon liquides, afin de répondre à la demande croissante du secteur industriel marchand dans le Sud de la Chine. La conception et la construction de cette unité de très grande taille seront confiées à Air Liquide Hangzhou, centre d’Ingénierie et Construction du Groupe en Chine, qui s’appuiera sur les toutes dernières technologies en matière de rendement énergétique et de fiabilité.

Pour approvisionner MPCC en gaz, Air Liquide et Sinopec ont fondé une co-entreprise détenue à parts égales. Selon les termes du contrat, la co-entreprise va réaliser la reprise des sites et l’exploitation des unités de séparation des gaz de l’air existantes de MPCC.

L’investissement total de la co-entreprise s’élèvera à environ 85 millions d’euros.

Air Liquide et Sinopec, premier groupe pétrolier et pétrochimique d’Asie, sont des partenaires de longue date. En décembre 2007, Air Liquide a créé une co-entreprise détenue à parts égales avec Sinopec Tianjin Petroleum Chemical Corporation (TPCC), dans le district de Dagang, à Tianjin, afin d’approvisionner en oxygène et en azote le nouveau craqueur d’éthylène de TPCC d’une capacité d’1 million de tonnes par an, ainsi que ses unités aval. Air Liquide est également le fournisseur de la raffinerie Sinopec de Qingdao.

Yu Xizhi, Directeur Général de MPCC, a déclaré : « La rénovation et l’expansion de la raffinerie MPCC est un projet national majeur. Nous avons choisi Air Liquide comme partenaire pour bénéficier de ses toutes dernières technologies et de l’excellence de son management opérationnel, garantissant un approvisionnement en gaz à la fois sûr, efficace et fiable. Notre partenariat gagnant-gagnant avec Air Liquide, leader mondial des gaz industriels, a un avenir prometteur. »

Jean-Marc de Royere, Directeur de la Société, membre du Comité Exécutif du Groupe supervisant la zone Asie-Pacifique, a déclaré : « Il s’agit d’une nouvelle étape dans notre partenariat avec Sinopec et d’une nouvelle avancée pour Air Liquide dans le secteur du raffinage en Chine. Nous nous réjouissons de nous associer à MPCC dans ce projet majeur et de contribuer au marché dynamique et en pleine croissance du Sud de la Chine. Air Liquide confirme son engagement sur le marché chinois en proposant des solutions globales s’appuyant sur des technologies de pointe. Les Économies en développement sont l’un des relais de croissance du Groupe Air Liquide. »


L’activité Grande Industrie d’Air Liquide

propose aux industriels mondiaux des solutions gaz et énergie pour améliorer l’efficacité de leurs procédés et les aider à mieux respecter l’environnement. Ses principaux clients sont le raffinage et le gaz naturel, la chimie, les métaux et l’énergie. En 2010, son chiffre d’affaires s’est élevé à 4 019 millions d’euros.


Air Liquide en Chine

exploite aujourd’hui environ 60 unités de production et emploie 4 000 collaborateurs. Implanté dans les zones industrielles côtières clés, le Groupe se développe également au centre du pays, à l’ouest, au sud et au nord-est.

Air Liquide dispose aussi d’importantes capacités d’Ingénierie basées à Hangzhou et à Shanghai.

Air Liquide a repris le développement de ses activités en Chine dans les années 1970, avec la fourniture d’unités de séparation des gaz de l’air, et a relancé la production de gaz en 1990.

top_page