Air Liquide Venture Capital (ALIAD) poursuit ses investissements dans des start-up technologiques

Paris, France, 1 avril 2021

ALIAD, l’investisseur de capital-risque du groupe Air Liquide, continue de se renforcer dans les start-up technologiques avec une nouvelle prise de participation dans la start-up INTACT qui développe des tests ultrasons et 3D de contrôle qualité des équipements et dans Inopsys, spécialiste du traitement de l’eau. Depuis sa création en 2013, ALIAD a réalisé plus de 35 investissements dans le monde pour un total d’environ 100 millions d’euros, dans les secteurs de la transition énergétique, de la santé et du numérique.

ALIAD vient d’investir dans INTACT, aux côtés d’Ekoscan, fabricant français de matériels ultrasons de contrôle qualité avec lequel Air Liquide travaille depuis 2015 dans le cadre du contrôle de l'intégrité des unités de production des activités Grande Industrie et Industriel Marchand. INTACT développe des tests ultrasons et 3D de contrôle qualité des équipements métalliques ou composites (canalisations, coques d’avion...) sans les dégrader. La start-up s'appuie sur une technologie unique, développée par Ekoscan en partenariat avec Air Liquide, de modélisation 3D des fissures détectées lors des contrôles par ultrasons. Les solutions d’INTACT, qui s’appliquent à l'ingénierie, l'inspection et la gestion de l'intégrité mécanique des actifs grâce à des technologies connectées, permettent d’assurer une maintenance prédictive, dans un souci d’excellence opérationnelle mais aussi d'amélioration de la sécurité.

ALIAD a investi dans Inopsys, une start-up belge, dont la mission est de développer et d’exploiter, sur site, le traitement des eaux usées des déchets toxiques complexes et des flux de solvants provenant des industries pharmaceutiques et de chimie fine, où le traitement des déchets est exigeant. La solution d’Inopsys repose notamment sur une forte consommation d’oxygène pour des applications AOP (Advanced Oxidation Processes) et sur le contrôle du pH des eaux par injection de CO2. Inopsys a également développé des solutions pour le recyclage de certains composants précieux comme le zinc et le palladium. Leur utilisation pourrait être étendue aux marchés de la chimie et à d’autres industries émettrices de déchets nécessitant un traitement particulier.

Emilie Mouren-Renouard, membre du Comité Exécutif d’Air Liquide, en charge de l’Innovation, du Digital et de l’IT, de la Propriété Intellectuelle, ainsi que de l’activité Marchés Globaux & Technologies, a déclaré :

« Ces nouveaux investissements d’ALIAD dans des start-up technologiques sont en phase avec notre stratégie d’innovation ouverte sur les écosystèmes. L’enjeu est d’identifier des technologies de rupture porteuses pour nos activités afin de développer des synergies et d’accélérer l’innovation du Groupe. Cette démarche vise aussi à permettre à chaque start-up de bénéficier de l’expérience industrielle et technologique d’Air Liquide et d’accéder à un réseau de clients potentiels à travers le monde. »

Créé en 2013, ALIAD (Air Liquide Venture Capital) a pour mission de prendre des participations minoritaires dans des start-up technologiques innovantes, dans trois secteurs : la transition énergétique, la santé et le numérique. ALIAD se positionne sur les technologies du futur en aidant les start-up à se développer, par son expérience industrielle et technologique, et sa connaissance des clients à travers le monde. Ces participations s’accompagnent de la mise en place d’accords privilégiés technologiques et/ou business entre ces jeunes entreprises et les entités du groupe Air Liquide. 

En savoir plus sur ALIAD

top_page