Air Liquide transforme son réseau en Allemagne en connectant un électrolyseur de grande taille produisant de l’hydrogène renouvelable

Paris, France, 29 juillet 2021

Air Liquide prévoit de construire à Oberhausen, en Allemagne, une unité de production par électrolyse d’hydrogène renouvelable. D’une puissance de 30 mégawatts (MW), la première tranche de cette unité de production devrait être opérationnelle début 2023. Cet électrolyseur aura la particularité d’être relié à l’infrastructure locale existante de canalisations d’Air Liquide pour fournir en hydrogène renouvelable des industries clefs et la mobilité dans l’une des régions les plus industrialisées d’Allemagne. Pour accélérer la mise en œuvre de ce projet, un financement public lui a été accordé par le ministère fédéral allemand de l’Economie et de l’Energie. Cet électrolyseur de taille mondiale sera le premier construit dans le cadre du partenariat d’Air Liquide avec Siemens Energy. 

Le nouvel électrolyseur PEM (Membrane Échangeuse de Protons) qui sera construit par Air Liquide produira de l’hydrogène à partir d’eau et d’électricité renouvelable. La solution technologique choisie pour ce projet est développée dans le cadre du partenariat déjà annoncé par Air Liquide et Siemens Energy. D’ici 2023, les deux partenaires mettront en place une unité d’électrolyse de 20 MW qui produira de l’hydrogène renouvelable et de l’oxygène renouvelable liquide et gazeux. Dans un second temps, Air Liquide a prévu d’accroître la capacité du site à 30 MW.

Cet électrolyseur PEM, qui devrait être opérationnel au début de l’année 2023, sera la première unité de production d’hydrogène renouvelable de taille industrielle à être reliée à un réseau de canalisations d’hydrogène et d’oxygène existant. Près de 15 grands sites industriels sont déjà connectés à ce réseau aujourd’hui. Cela permettra à des secteurs tels que ceux de la sidérurgie, de la chimie, du raffinage et de la mobilité dans la région de Rhénanie-du-Nord-Westphalie d’avoir accès à des gaz renouvelables et d’accélérer leurs efforts pour réduire leur empreinte carbone.

Ce projet a reçu un avis de financement du ministère fédéral allemand de l’Economie et de l’Energie. Elisabeth Winkelmeier-Becker, secrétaire d'État parlementaire auprès du ministre fédéral allemand de l'Économie, a déclaré :

Notre Stratégie Hydrogène nationale nous a permis de franchir une étape décisive en faveur de la transition énergétique. La montée en puissance de l’économie hydrogène offre en outre de grandes opportunités économiques, en particulier après l’impact de la pandémie du coronavirus. Le ministère de l’Economie travaille à plein temps depuis un an pour mettre en place le cadre légal et réglementaire. Nous avons désormais besoin de projets concrets et ambitieux. Le projet d’Air Liquide en Allemagne fait à ce titre figure de cas d’école. Il illustre la façon dont l'hydrogène “vert” peut transformer durablement l'industrie et certains secteurs du transport. Il constitue également un signal fort du positionnement de la région Rhin-Ruhr dans le secteur de l’hydrogène.

François Jackow, Directeur Général Adjoint et membre du Comité Exécutif du groupe Air Liquide, supervisant les activités Europe Industries, a déclaré : 

Nous accordons une grande importance au soutien du ministère allemand de l'Économie et de l'Énergie à ce projet novateur. S’appuyant sur le réseau existant de canalisations d'hydrogène d’Air Liquide, l’hydrogène renouvelable produit permettra d'accélérer la décarbonation du bassin industriel de la Rhénanie-du-Nord-Westphalie et de favoriser la mobilité propre dans une région très peuplée. La construction de cette unité de production d’hydrogène renouvelable de taille industrielle constituera la première concrétisation du partenariat entre Air Liquide et Siemens Energy créé avec l’objectif de favoriser l’émergence d’une économie hydrogène durable en Europe. Cette initiative est en ligne avec les Objectifs développement durable d’Air Liquide, qui visent notamment à contribuer au développement d’une société bas carbone, dont l'hydrogène est l'un des leviers clefs.

Air Liquide emploie plus de 4 000 personnes et sert environ 100 000 clients dans les principales régions industrielles de l’Allemagne. Le Groupe y fournit des industries comme l’aéronautique, l’automobile, l’agroalimentaire, la chimie, l’électronique, les secteurs de l’énergie, ainsi que ceux de la santé, et y est particulièrement actif dans le déploiement de projets hydrogène énergie.

En plein alignement avec l'Accord de Paris de 2015, les engagements d'Air Liquide répondent à l'urgence du changement climatique et de la transition énergétique, en visant la neutralité carbone d'ici 2050. En tant que pionnier de l'hydrogène, le Groupe est convaincu que l'hydrogène est une pierre angulaire de la transition énergétique. Au cours des 50 dernières années, le Groupe a développé une expertise unique et maîtrise l'ensemble de la chaîne d'approvisionnement, de la production et du stockage à la distribution de l'hydrogène en tant que vecteur d'énergie propre pour une large gamme d'applications telles que les usages industriels et la mobilité propre.

Air Liquide s’engage à atteindre plusieurs objectifs, investir environ 8 milliards d’euros dans la chaîne de valeur complète de l’hydrogène bas carbone d’ici à 2035, et une capacité totale d'électrolyse de 3 GW d’ici à 2030.

top_page