Air Liquide et BASF saluent le soutien du Fonds Innovation européen à leur projet de CCS

22 novembre 2021

Air Liquide et BASF prévoient de développer le plus grand projet mondial transfrontalier de chaîne de valeur de captage et de séquestration de carbone (CCS). L’objectif est de réduire significativement les émissions de CO2 du pôle industriel situé sur le port d’Anvers. Le projet commun “Kairos@C” a été sélectionné par la Commission européenne pour recevoir un financement à travers son Fonds consacré à l’innovation. Il s’agit de l’un des sept projets de grande taille retenus sur plus de 300 présentés.

Kairos@C sera développé conjointement par Air Liquide et BASF sur son site de chimie d’Anvers. En permettant d’éviter l’émission de 14,2 millions de tonnes de CO2 sur ses 10 premières années d’exploitation, le projet contribuera significativement à l’objectif de neutralité carbone visé par l’Union européenne à horizon 2050.

Combinant captage, liquéfaction, transport et stockage du CO2 à grande échelle en mer du Nord, Kairos@C intègre plusieurs technologies innovantes. En particulier, pour capter le CO2 sur les sites de production, Air Liquide utilisera sa technologie brevetée CryocapTM tandis que BASF appliquera sa solution de séchage du CO2 Sorbead®. Le projet devrait être opérationnel en 2025.

Kairos@C ouvre la voie aux prochaines étapes de réduction des émissions de carbone dans le port d'Anvers. Le projet sera également connecté à des infrastructures partagées de transport et d’exportation de CO2, avec notamment le premier terminal de liquéfaction et d’exportation de CO2. Ce dernier sera construit dans le cadre de “Antwerp@C”, un consortium qui a pour objectif de réduire de moitié les émissions de CO2 sur le port d’Anvers à horizon 2030. Air Liquide et BASF sont membres fondateurs de Antwerp@C.

Benoît Potier, Président-Directeur Général du groupe Air Liquide, a déclaré :

« En ligne avec ses objectifs de développement durable, qui visent notamment la neutralité carbone à horizon 2050, l’ambition d’Air Liquide est de contribuer activement à l’émergence d’une société bas carbone. Réussir la transition énergétique implique de concevoir des projets complexes, en unissant les forces des secteurs publics et privés et d’en faire des réalisations concrètes. Nous sommes très heureux que le projet Kairos@C ait été sélectionné par le Fonds européen d’innovation. Il contribuera à l’atteinte des objectifs climat de l’Union européenne, grâce notamment à des technologies Air Liquide innovantes. Air Liquide et BASF sont engagés dans un partenariat stratégique dans le port d’Anvers depuis plus de 50 ans. Ce projet novateur ouvre un nouveau chapitre de notre collaboration pour développer une industrie plus durable. »

Dr. Martin Brudermüller, Président du Conseil d’administration de BASF SE, a ajouté :

« BASF veut réduire de 25 % ses émissions de CO2 d’ici 2030, par rapport à 2018, et vise des émissions nettes nulles à l’horizon 2050. Pour atteindre ces objectifs ambitieux, nous devons utiliser toutes les technologies à notre disposition. Le captage et stockage de carbone représente une solution intéressante pour réduire les émissions de CO2 à une échelle industrielle dans un laps de temps relativement court. C’est en particulier le cas sur le site de Verbund, qui se trouve sur le port d’Anvers avec un accès direct à la mer. Kairos@C pourra ainsi représenter une nouvelle étape importante de notre démarche pour atteindre la neutralité carbone. »

Le Fonds européen d’innovation est l’un des plus grands programmes au monde de promotion de technologies bas carbone. L'obtention de ce financement représente une étape essentielle avant de prendre la décision finale de procéder à cet investissement et déclencher l'exécution de ce projet.

top_page