Air Liquide démarre le plus grand projet industriel de son histoire à Yanbu, en Arabie saoudite

23 juin 2015

Air Liquide annonce le démarrage de son site de production d’hydrogène de très grande taille dans la ville industrielle de Yanbu, sur la côte ouest de l’Arabie saoudite. Annoncé en 2010, cet investissement de plus de 350 millions d’euros représente l’investissement industriel et le contrat d’externalisation d’hydrogène les plus importants de l’histoire du Groupe.

Dans le cadre d’un contrat à long terme, Air Liquide Arabia fournira en hydrogène la nouvelle raffinerie YASREF (co-entreprise entre Saudi Aramco et Sinopec) située à Yanbu, une des principales zones industrielles du pays qui connaît une forte croissance dans les secteurs du raffinage et de la pétrochimie. YASREF est la plus grande raffinerie de la région et traitera 400 000 barils de pétrole brut par jour. L’hydrogène permettra de réduire la teneur en soufre des carburants produits et de répondre aux normes environnementales relatives aux carburants plus propres destinés aux transports.

Avec deux unités de production d’hydrogène de grande taille et une unité de purification, le site d’Air Liquide dispose d’une capacité totale d’hydrogène de 340 000 Nm³/heure. La production augmentera progressivement, avec les besoins de YASREF, au cours de l’année 2015.

Les unités ont été conçues et construites par les équipes Ingénierie et Construction d’Air Liquide, avec des technologies brevetées. La construction de ce complexe a été marquée par un excellent niveau de sécurité, sans aucun accident avec arrêt de travail sur les 6,2 millions d’heures travaillées. Son démarrage illustre la capacité d’Air Liquide à réaliser des projets de très grande taille en respectant les délais et budget prévus.

Ce nouveau projet démontre également la capacité d’Air Liquide à proposer des solutions de fourniture en gaz industriels garantissant fiabilité, efficacité énergétique et compétitivité, qui permettent ainsi à ses clients de se concentrer sur leur cœur de métier.

La présence d’industries majeures, telles que le raffinage ou la pétrochimie, dans le bassin industriel de Yanbu permettra à Air Liquide de continuer à développer et optimiser la fourniture d’hydrogène à ses clients dans cette région.

Avec le démarrage de ces nouvelles unités, la capacité de production d’hydrogène du Groupe augmente de près de 20 %.

Pierre Dufour, Directeur Général Délégué du groupe Air Liquide, a déclaré : « Ce projet d’envergure mondiale renforce notre présence stratégique au Moyen-Orient, où nous poursuivons le développement de notre infrastructure de gaz industriels. La décision d’une raffinerie de si grande taille d’externaliser sa production d’hydrogène est une première au Moyen-Orient, et illustre une tendance croissante dans la région. Grâce à ses technologies et son savoir-faire opérationnel, Air Liquide propose à ses clients des solutions à forte valeur ajoutée qui contribuent à leur compétitivité sur le long terme. »

Découvrez la vidéo du projet :

 

est une coentreprise créée en 2008 en Arabie saoudite, entre Air Liquide et Industrialization and Energy Services Company (TAQA), entreprise saoudienne de premier plan.

propose des solutions gaz et énergie pour améliorer l’efficacité des procédés et aider à mieux respecter l’environnement, principalement dans les secteurs du raffinage et du gaz naturel, de la chimie, des métaux et de l’énergie. En 2014, son chiffre d’affaires s’est élevé à 4 980 millions d’euros.

L’activité Ingénierie et Construction (Global E&C Solutions) construit les unités de production du Groupe (principalement les unités de séparation des gaz de l’air et de production d’hydrogène) et fournit également des unités à des clients tiers.

top_page