Air Liquide annonce les lauréats du « Challenge des Molécules Essentielles »

28 novembre 2016

Dans sa volonté de s’appuyer sur la science pour accélérer l’innovation, le Groupe a lancé un concours annuel baptisé Challenge Air Liquide des Molécules Essentielles. Les molécules essentielles, telles que O2, N2, H2 et CO21, représentent le territoire scientifique d’Air Liquide. Le jury de la première édition du Challenge Air Liquide des Molécules Essentielles a sélectionné trois projets parmi 130 propositions scientifiques issues d’équipes universitaires, départements de Recherche & Développement et de start-up provenant de 25 pays. Pour cette édition 2016, les lauréats distingués sont :

  • Kevin Sivula, professeur à l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (Suisse), sur le thème « H2 solaire en bouteille » ou comment produire de l’hydrogène à partir de l’eau en utilisant l’énergie du soleil ;
     
  • Susumu Kitagawa, professeur à l’Université de Kyoto et Ryotaro Matsuda, professeur à l’Université de Nagoya (Japon), sur le thème « Petites molécules dans ma poche » ou comment identifier des matériaux se comportant comme des éponges, permettant de stocker des gaz à haute densité et de les restituer en toute sécurité ;
     
  • Jean-Michel Savéant, Marc Robert et Cyrille Costentin, professeurs à l’Université Paris-Diderot et Centre National de la Recherche Scientifique (France), sur le thème « CO2, rends ton O2 » ou comment produire de l’oxygène et du monoxyde de carbone à partir du CO2 grâce à des procédés respectueux de l’environnement.

Pour chaque thème, le prix décerné aux lauréats est assorti d’une dotation de 50 000 euros en récompense de projets originaux pouvant offrir des solutions innovantes en faveur de la transition énergétique et environnementale.

Le Groupe financera également à hauteur de 1,5 million d’euros des projets de collaboration avec ces lauréats afin de développer leurs propositions scientifiques et de les transformer en technologies innovantes adaptées au marché.

Le succès du Challenge, en raison du nombre et de la qualité scientifique des projets proposés, contribue à renforcer les liens d’Air Liquide avec la communauté scientifique internationale. Il permet d’accélérer la recherche du Groupe, dans le cadre de sa stratégie d’innovation ouverte.

 
[1] O2 : oxygène, N2 : azote, H2 : hydrogène, CO2 : dioxyde de carbone

top_page