Air Liquide accélère ses activités biométhane au Royaume-Uni avec un contrat majeur avec ASDA

Paris, France, 21 décembre 2020

ASDA, entreprise de grande distribution de premier plan au Royaume-Uni, a confié à Air Liquide l’installation et l’exploitation de six stations de distribution de biométhane (bio-GNV) pour le ravitaillement des camions sur ses sites. Ce contrat majeur, s’ajoutant aux autres investissements visant à accroître les capacités de production et de distribution, reflète une accélération significative du développement des activités biométhane du Groupe au Royaume-Uni.

Le groupe de distribution britannique ASDA mettra en circulation en 2021 plus de 300 nouveaux camions alimentés au bio-GNV (Gaz Naturel pour Véhicules) afin de réduire l’impact environnemental de ses activités de transport. Pour accompagner ASDA, Air Liquide installera et exploitera des stations de biométhane dans 6 des 15 sites du distributeur. Ces stations permettront de ravitailler les camions d’ASDA, ainsi que ceux de certains partenaires.

Les nouvelles stations conçues pour ASDA, dont la mise en service est prévue pour le premier trimestre 2021, renforceront le réseau d’Air Liquide au Royaume-Uni, qui comptera ainsi 20 stations de distribution, consacrées au ravitaillement de flottes de camions et de bus. Fin 2019, Air Liquide a fait l’acquisition de Gas Bus Alliance, dont les 7 stations de distribution de biométhane pour bus sont venues étoffer le réseau d’Air Liquide dans le pays.

Le Groupe installera également sa dixième unité de production de biométhane au Royaume-Uni d’ici l’été 2021. Dotée d’une capacité annuelle de 90 GWh, cette unité sera implantée près de Nottingham. À ce jour, la capacité de production de biométhane d’Air Liquide dans le pays s’élève à 650 GWh par an, soit un volume suffisant pour alimenter 1 000 camions.

Air Liquide est présent sur l’ensemble de la chaîne de valeur du biométhane, avec une approche d’économie circulaire, de la production et la purification du biométhane dans les unités exploitées par le Groupe, à son injection dans les réseaux de gaz naturel et ses applications, notamment en tant que solution de substitution aux carburants traditionnels pour une mobilité plus propre. En effet, qu’il soit issu de déchets agricoles, industriels ou ménagers, le biométhane diminue les émissions de CO2 liées au transport de 90 %, les particules de 85 % et le bruit de potentiellement 50 % par rapport à une motorisation diesel.

Emilie Mouren-Renouard, membre du Comité Exécutif d’Air Liquide, en charge de l’Innovation, du Digital et de l’IT, de la Propriété Intellectuelle, ainsi que de l’activité Marchés Globaux & Technologies, a déclaré :

« Nous sommes très heureux d’accompagner nos clients qui optent pour des carburants renouvelables afin de réduire leurs émissions. Grâce à son expertise et expérience sur l’ensemble de la chaîne de valeur du biométhane, Air Liquide consolide son positionnement unique au Royaume-Uni, et participe à l’émergence d’une société bas carbone et à la lutte contre le changement climatique. »

Le biométhane résulte du traitement des déchets (agricoles, ménagers et industriels) réalisé avec une technologie de purification du biogaz qui repose sur l’utilisation de membranes polymères brevetées d’Air Liquide. Utilisé comme carburant dans les véhicules, le biogaz naturel, ou biométhane, est aussi appelé bio-GNV (Gaz Naturel pour Véhicules). Au même titre que l’hydrogène, le bio-GNV constitue une solution de transport propre. Air Liquide intervient sur chacune des étapes de la chaîne de valeur du biométhane et contribue à l’économie circulaire : des déchets à la mobilité. Le Groupe dispose d’une capacité mondiale de production de biométhane de 1,3 TWh, et exploite plus de 80 stations de GNV en Europe.

top_page