2019 : Une année marquante par la performance, les investissements et l’engagement en faveur du climat

Paris, France, 11 février 2020

Commentant les résultats 2019, Benoît Potier, Président-Directeur Général du Groupe Air Liquide a déclaré :

« 2019 est une année marquante, avec à la fois une amélioration significative de la performance, des investissements élevés pour servir nos clients et renforcer notre efficacité, et une mise en œuvre opérationnelle de notre plan d’action en faveur du climat.

Les ventes 2019 sont portées par le développement des activités Gaz & Services et Marchés Globaux & Technologies. A données comparables, toutes les activités Gaz & Services, soit 96 % du chiffre d’affaires du Groupe, progressent sur l’année, l’Électronique et la Santé étant particulièrement dynamiques. Sur le plan géographique, toutes les régions sont également en croissance, notamment les zones Europe et Asie-Pacifique

Au global, et en dépit du ralentissement attendu de l’économie mondiale observé au 4ème trimestre, le Groupe a réalisé des résultats solides, confirmant la pertinence de son modèle économique et de sa stratégie.

La progression de la marge opérationnelle du Groupe traduit une gestion dynamique des prix et du mix-produit, du portefeuille d’actifs et des efficacités. Celles-ci atteignent 433 millions d’euros. Les flux de trésorerie sont élevés et le taux d’endettement décroît sensiblement. Le bilan du Groupe est solide. Le ROCE continue de s’améliorer. La performance de l’année est en ligne avec l’ensemble des objectifs du programme NEOS et des Objectifs climat du Groupe.

Dans un contexte où les opportunités industrielles restent nombreuses, les décisions d'investissement progressent fortement à 3,7 milliards d’euros. Les nouveaux projets signés avec nos clients Grande Industrie et Électronique vont nous permettre de renforcer encore nos positions dans nos grands bassins industriels. 

Ainsi en 2020, en l'absence de changement majeur de l'environnement et dans un contexte de maîtrise de la situation sanitaire internationale, Air Liquide est confiant dans sa capacité à augmenter à nouveau sa marge opérationnelle et à réaliser une croissance du résultat net, à change constant. »

Le chiffre d’affaires du Groupe s’établit à 21 920 millions d’euros en 2019, en hausse comparable de + 3,2 %. Les ventes Gaz & Services présentent une croissance comparable robuste, de + 3,5 %, en dépit d’un environnement économique en ralentissement au 4ème trimestre 2019. En Ingénierie & Construction, les ventes aux clients tiers diminuent par rapport à 2018, les ressources étant principalement allouées aux projets internes. L’activité Marchés Globaux & Technologies poursuit son développement dynamique avec une croissance de + 14,9 %. L’effet de change est positif à + 2,1 % tandis que l’effet énergie est défavorable (- 1,4 %). L’acquisition de la société Tech Air aux Etats-Unis à la fin du 1er trimestre 2019 et la cession de Fujian Shenyuan en septembre génèrent un effet périmètre significatif de + 0,4 % sur l'année. Ainsi, le chiffre d’affaires du Groupe affiche une croissance publiée de + 4,3 % en 2019.

Le chiffre d’affaires Gaz & Services s’établit à 21 040 millions d’euros en 2019, en hausse comparable de + 3,5 %. Les ventes publiées sont en hausse de + 4,6 %, l’effet défavorable de l’énergie (- 1,5 %) étant plus que compensé par les effets favorables du change (+ 2,1%) et du périmètre significatif (+ 0,5 %).

  • Le chiffre d’affaires Gaz & Services de la zone Amériques s’établit à 8 460 millions d’euros et progresse de + 1,5 % en 2019 à données comparables. Les ventes de la Grande Industrie sont stables sur l’année du fait de nombreux arrêts clients pour maintenance aux Etats-Unis au 2nd semestre. Le chiffre d’affaires de l’Industriel Marchand affiche une croissance résiliente de + 0,7 % soutenue notamment par des prix plus élevés. La croissance de l’Electronique s’établit à + 2,1 % et la Santé poursuit son fort développement (+ 9,7 %), notamment dans les gaz médicaux aux Etats Unis et en Amérique latine.
  • En croissance comparable de + 3,4 % sur l’année 2019, le chiffre d’affaires de la zone Europe atteint 7 172 millions d’euros, soutenu par le dynamisme des ventes de la Santé (+ 5,2 %) et la croissance solide de l’Industriel Marchand (+ 3,4 %) avec notamment des effets prix élevés et des volumes robustes. Les ventes de la Grande Industrie (+ 1,7 %) sont soutenues par des volumes d’hydrogène en hausse pour les raffineries au Benelux alors que la demande reste plus faible dans les secteurs de la Sidérurgie et de la Chimie.
  • Le chiffre d’affaires de la zone Asie-Pacifique s’établit à 4 794 millions d’euros en 2019, en progression comparable de + 7,7 %. En Grande Industrie, les ventes sont en forte hausse (+ 9,7 %), bénéficiant de plusieurs montées en puissance d’unités en Chine. L’activité Industriel Marchand affiche une croissance solide (+ 3,7 %), en particulier en Chine et en Asie du Sud-Est. L’activité Électronique maintient une hausse très dynamique de son chiffre d’affaires en 2019 (+ 10,4 %) malgré des ventes d'Équipements & Installations en très fort recul au 4ème trimestre par rapport au niveau record de ventes en 2018.
  • Le chiffre d’affaires de la zone Moyen-Orient et Afrique atteint 614 millions d’euros, en hausse comparable de + 1,5 % en 2019. L’activité Industriel Marchand reste très dynamique au Moyen-Orient, en Egypte et en Inde, avec notamment de fortes ventes d'hélium. L’activité est en légère croissance dans la Grande Industrie, les unités majeures de la région situées en Arabie saoudite et en Afrique du Sud étant désormais opérées à pleine capacité. Le développement des activités de la Santé se poursuit en Egypte et en Arabie saoudite. 

Toutes les activités participent à la croissance en 2019, en particulier la Santé et l'Électronique. La Grande Industrie (+ 3,4 %) bénéficie notamment de volumes d'hydrogène soutenus en Europe et en Asie et de plusieurs montées en puissance d'unités. Dans un environnement économique moins favorable au 4ème trimestre, la croissance de l’Industriel Marchand atteint + 1,9 % sur l’année, soutenue notamment par une gestion efficace des prix (+ 3,6 %) incluant l’hélium. La forte progression de la Santé (+ 5,7 %) provient de la croissance organique des ventes, notamment de la Santé à domicile en Europe et en Amérique latine, et des Gaz médicaux aux Etats-Unis. L’Electronique maintient une hausse très dynamique de son chiffre d’affaires en 2019 (+ 7,9 %) avec des ventes de Gaz vecteurs et de Matériaux avancés en progression à deux chiffres.

Le chiffre d’affaires consolidé de l’Ingénierie & Construction s’élève à 328 millions d’euros, en baisse par rapport à 2018, les ressources étant principalement allouées aux projets internes pour la Grande Industrie et l'Électronique. Les ventes totales incluant les projets Groupe sont en croissance, alimentées par des décisions d’investissement s’établissant à un niveau record, notamment dans la Grande Industrie.

L’activité Marchés Globaux & Technologies présente un chiffre d’affaires en hausse comparable de + 14,9 % à 552 millions d’euros en 2019. L’activité biométhane avec la montée en puissance de plusieurs unités en Europe est en forte progression, ainsi que les ventes d’équipements liés à la technologie Turbo Brayton, qui permettent de réduire les émissions de gaz à effet de serre lors du transport maritime du gaz naturel.

En 2019, les efficacités en forte hausse de + 23,4 % atteignent 433 millions d’euros, par rapport à 351 millions d’euros en 2018. Elles représentent une économie de 2,7 % de la base des coûts et excèdent largement l’objectif qui avait été fixé à plus de 400 millions d’euros après le renforcement du programme en début d’année. Le déploiement d’outils digitaux, la poursuite des plans de réalignement et la montée en puissance d’Airgas dans le programme sont les principaux contributeurs à l’accélération des efficacités.

Le résultat opérationnel courant (ROC) du Groupe atteint 3 794 millions d’euros pour l’année 2019, en hausse publiée de + 10,0 % et de + 7,5 % en croissance comparable. La marge opérationnelle (ROC sur chiffre d’affaires) s’établit à 17,3 % représentant une forte amélioration de + 90 points de base par rapport à 2018, et de + 70 points de base hors effet énergie, dont + 10 points de base provenant de l’application de la norme IFRS16. La marge opérationnelle Gaz & Services s’établit à 19,1 %, en progression de + 60 points de base hors effet énergie par rapport à 2018.

Le résultat net part du Groupe s’établit à 2 242 millions d’euros en 2019, en hausse de + 6,1 % en croissance publiée et de + 6,7 % hors application de la norme IFRS16.

En excluant la moins-value de cession des unités de Fujian Shenyuan en 2019 et le gain financier exceptionnel en 2018, le résultat net récurrent part[1] du Groupe augmente de + 11,1 %.

La capacité d’autofinancement avant variation du besoin en fonds de roulement atteint 4 859 millions d’euros et s’établit à 22,2 % des ventes (21,0 % hors application de la norme IFRS16). Elle affiche une forte croissance publiée de + 14.5 % (+ 8,3 % hors application de la norme IFRS16).

En 2019 les paiements sur investissements industriels bruts sont en forte hausse de + 17,2 % et s’élèvent à 2 636 millions d’euros, représentant 12,0 % des ventes. Le ratio de dette nette sur fonds propres s’établit à 64,0 % fin décembre 2019, soit une amélioration de - 480 points de base par rapport à fin 2018.

Les décisions d’investissement industriel et financier représentent un total de 3,7 milliards d’euros pour l’année 2019, en hausse de + 19,8 % par rapport à 2018. Les décisions d’investissement industriel atteignent un niveau record de 3 157 millions d’euros, avec des investissements majeurs dans le cadre de contrats à long terme avec les clients de la Grande Industrie essentiellement dans des bassins stratégiques où le Groupe est déjà présent. Le portefeuille d’opportunités d’investissement à 12 mois reste dynamique et s’établit à 2,9 milliards d’euros, en hausse par rapport à 2,6 milliards d’euros fin 2018.

Le ROCE récurrent[1] qui exclut l’impact de la moins value de cession des unités de Fujian Shenyuan sur le résultat net, s’élève à 8,6 %, soit une amélioration de + 60 points de base par rapport à fin décembre 2018. Cette progression est en ligne avec l’objectif NEOS du Groupe d’atteindre à nouveau un ROCE supérieur à 10 % d’ici 2021-2022.

En ce qui concerne la performance extra-financière du Groupe, le taux de fréquence des accidents de travail avec arrêt des employés continue de s’améliorer par rapport à 2018 pour atteindre 1,2, le niveau le plus bas depuis 20 ans. L’intensité carbone du Groupe est de nouveau en baisse à 4,6 kg de CO2 équivalent par euro d’EBITDA[2]. Elle est inférieure à la prévision initiale, notamment du fait de la cession des unités de gaz industriels de Fujian Shenyuan en septembre, mais aussi d’arrêts clients plus importants générant une baisse des volumes de production. En Janvier 2020, l'engagement du Groupe a été doublement récompensé par le CDP[3], qui attribue à Air Liquide la note la plus haute « A », à la fois pour ses actions en faveur du climat et pour sa gestion durable de l'eau. Par ailleurs, Air Liquide compte 29% de femmes ingénieurs et cadres dans ses effectifs en 2019 et vise 35% en 2025.

Le Conseil d’Administration d’Air Liquide, qui s’est réuni le 10 février 2020, a arrêté les comptes audités de l’exercice 2019. Un rapport avec une certification sans réserve est en cours d’émission par les Commissaires aux comptes.

Le Conseil d’Administration proposera, à la prochaine Assemblée Générale des Actionnaires, le versement d’un dividende de 2,70 euros par action. A la suite de l’attribution d’actions gratuites de 1 pour 10 réalisée en octobre 2019, le dividende proposé représente une forte croissance de + 12,4 % par rapport à 2018. Le dividende sera détaché le 11 mai 2020 et mis en paiement le 13 mai 2020.

Le Conseil d’Administration a également approuvé les projets de résolutions qui seront soumis à l’Assemblée Générale le 5 mai 2020, afin notamment de :

  • renouveler, pour une durée de quatre ans, le mandat d’administrateur de Monsieur Brian Gilvary, membre du Conseil d'Administration de la Société depuis 2016 et membre du Comité d'audit et des comptes depuis 2017.
  • nommer en qualité d'administrateurs, pour une durée de quatre ans, Mesdames Anette Bronder et Kim-Ann Mink. Madame Bronder apportera au Conseil d’Administration sa forte expertise digitale, ainsi que son expérience de grands groupes internationaux dans le domaine de l’IT et des télécoms. Madame Mink apportera au Conseil d'Administration, outre son expertise scientifique, son expérience dans les domaines de la recherche et de l'innovation, ses compétences managériales et sa parfaite connaissance du secteur de la chimie.

Le Conseil d’Administration a, en outre, pris acte de l’achèvement des mandats de Monsieur Pierre Dufour et de Madame Karen Katen à l’issue de l’Assemblée Générale de 2020. Il les a vivement remerciés pour leur forte contribution aux travaux du Conseil et des Comités. Le Conseil a de plus fait part de son intention de nommer, à compter de cette date, Madame Annette Winkler en remplacement de Monsieur Pierre Dufour en qualité de Président du Comité environnement et société, Monsieur Xavier Huillard en qualité de membre du Comité des nominations et de la gouvernance en remplacement de Madame Karen Katen et Monsieur Brian Gilvary en qualité de membre du Comité des rémunérations en remplacement de Madame Annette Winkler.

A l’issue de l’Assemblée Générale du 5 mai 2020, le Conseil d'Administration serait ainsi composé de 12 membres dont 11 élus et un administrateur salarié. Le Conseil d'Administration comprendrait 6 femmes et 6 membres de nationalité étrangère.

Par ailleurs, le Conseil d’Administration proposera à l’Assemblée Générale d’harmoniser les statuts avec les dispositions de la loi PACTE pour prévoir la désignation d’un deuxième administrateur représentant les salariés lorsque le nombre d’administrateurs est supérieur à 8 membres, cet administrateur devant être désigné par le Comité d’entreprise européen.

Enfin, conformément aux nouvelles dispositions résultant de la loi PACTE, le Conseil d’Administration soumettra au vote de l'Assemblée Générale les éléments de la rémunération 2019 de Monsieur Benoît Potier, en sa qualité de Président-Directeur général, ainsi que les informations relatives à la rémunération de l'ensemble des mandataires sociaux. L'Assemblée Générale sera également invitée à statuer sur la politique de rémunération des mandataires sociaux applicable à Monsieur Benoît Potier ainsi qu’aux administrateurs de la Société.

 

Notes de bas de page

  1. a, b Voir définition et réconciliation en annexe.
  2. ^ Résultat opérationnel courant avant amortissements, au taux de change de 2015.
  3. ^ Organisation à but non lucratif qui évalue les entreprises sur leurs actions en faveur de l’environnement.

 

 

Chiffre d’affaires du 1er trimestre 2020 :
24 avril 2020

Assemblée Générale Mixte :
5 mai 2020

Date de détachement du coupon :
11 mai 2020

Mis en paiement du dividende :
13 mai 2020

Téléchargez le pdf

top_page