1er trimestre 2021 : Retour à la croissance pour toutes les activités dans un environnement en amélioration

Paris, France, 23 avril 2021

iyxpdh17qv-phpx0c4j7

Commentant l’activité du 1er trimestre 2021 Benoît Potier, Président-Directeur Général du groupe Air Liquide a déclaré :

« Ce premier trimestre est en solide croissance de + 3,8 % à données comparables, confirmant la tendance enregistrée au quatrième trimestre 2020.

Les ventes atteignent 5,3 milliards d’euros, dont 5,1 milliards pour l’activité Gaz & Services, qui progresse de + 2,8 % en comparable. Cette croissance confirme la reprise constatée dans toutes nos activités Gaz & Services. Un fort dynamisme caractérise également les activités Ingénierie & Construction et Marchés Globaux & Technologies.

En Gaz & Services, 96 % de l’activité du Groupe, la croissance reste particulièrement forte dans la Santé à + 10 %. Dans le secteur industriel, l’activité Industriel Marchand affiche une croissance positive pour la première fois depuis le début de la crise sanitaire, tandis que la Grande Industrie progresse, portée par le démarrage de nouvelles unités et la reprise marquée des marchés de l’Acier et de la Chimie. Sur le plan géographique, l’Asie est en très forte croissance, tirée par la Chine, tandis que l’Europe est en solide progression. La zone Amériques affiche une performance contrastée, pénalisée par une vague de froid exceptionnelle aux États-Unis.

En termes d’efficacités, le Groupe poursuit ses actions d’amélioration de la performance. Au 1er trimestre 2021, 95 millions d’euros d’efficacités ont été générées, en ligne avec l’objectif d’atteindre 400 millions d’euros sur l’année. Par ailleurs, les mesures de réduction de coûts liées à la crise ont été en grande partie maintenues dans le cadre de la reprise graduelle de l’activité. Le cash flow est élevé et s’établit à plus de 23 % des ventes, en amélioration de + 100 points de base.

Les décisions d’investissement du trimestre s’élèvent à 600 millions d’euros. Le portefeuille d’opportunités à 12 mois continue à croître et s’établit à 3,2 milliards d’euros. La part des projets en lien avec la transition énergétique continue de progresser et atteint désormais 46 %. Ces investissements contribueront à la croissance future.

Performance financière et développement durable sont aujourd’hui au cœur du modèle de croissance d’Air Liquide. Dans un contexte sanitaire mondial encore contrasté selon les régions, le Groupe reste mobilisé pour approvisionner les établissements de soins en oxygène médical. Au-delà, le Groupe a présenté en mars dernier des objectifs de développement durable particulièrement ambitieux. Un plan structuré lui permettra d’atteindre la neutralité carbone en 2050 et d’accélérer dans le domaine de l’hydrogène et du déploiement de solutions de décarbonisation de l’industrie.

En 2021, dans un contexte de mesures de confinement locales limitées au 1er semestre et d’une reprise au 2nd semestre, Air Liquide est confiant dans sa capacité à augmenter à nouveau sa marge opérationnelle et à réaliser une croissance du résultat net récurrent(1), à change constant. »

(1) Résultat net récurrent : Hors éléments exceptionnels significatifs sans impact sur le résultat opérationnel courant. Hors impact d’une éventuelle réforme fiscale américaine en 2021.

a2brc8zip0-phph36aj7

Le chiffre d’affaires du Groupe s’établit à 5 334 millions d’euros au 1er trimestre 2021, dans un contexte sanitaire et économique toujours difficile mais en amélioration. Il est en hausse comparable de + 3,8 % par rapport à un 1er trimestre 2020 marqué par la crise sanitaire en Asie et plus particulièrement en Chine, puis en Europe à partir de mi-mars 2020. Le chiffre d’affaires consolidé de l’Ingénierie & Construction présente une forte croissance de + 48,5 % et se compare à un niveau d’activité réduit du fait de la pandémie au 1er trimestre 2020. L’activité Marchés Globaux & Technologies est en hausse comparable de + 25,7 %, soutenue par la montée en puissance d’unités de biogaz et des ventes d’équipements à haute valeur ajoutée technologique. Le chiffre d’affaires publié du Groupe est en léger retrait de - 0,7 % du fait d’effets négatifs de change (- 5,1 %) et de périmètre significatif (- 2,7 %), en partie compensés par l’effet énergie (+ 3,3 %).

Le chiffre d’affaires Gaz & Services atteint 5 103 millions d’euros, en hausse de + 2,8 % en données comparables par rapport au 1er trimestre 2020. Les ventes publiées sont en retrait de - 1,7 %, pénalisées par les effets défavorables de change (- 5,1 %) et de périmètre significatif (- 2,8 %), partiellement compensés par l’effet énergie (+ 3,4 %). L'effet périmètre significatif reflète essentiellement la cession de Schülke dans la Santé.

  • Les ventes de la zone Amériques s’établissent à 2 003 millions d’euros au 1er trimestre 2021, en retrait de - 1,5 % sur une base comparable. En Amérique du nord, après un mois de janvier dynamique, les ventes ont été affectées mi février par la vague de froid historique dans le Golfe du Mexique, notamment dans la Grande Industrie. En Amérique latine, les ventes sont en forte croissance dans toutes les activités. Sur la zone, le chiffre d’affaires de la Grande Industrie est en retrait de - 4,2 %. L’Industriel Marchand poursuit une reprise séquentielle avec des ventes en recul limité à - 3,2 %, comparé à - 5,2 % au 4ème trimestre 2020. Toujours pleinement mobilisée contre la pandémie, la Santé fait face à une demande en oxygène médical exceptionnellement élevée et présente des ventes en hausse de + 13,3 %. Le chiffre d’affaires de l’Électronique est quasiment stable (- 0,6 %).
  • Le chiffre d’affaires de la zone Europe atteint 1 797 millions d’euros, en hausse de + 4,5 % en données comparables. Les activités industrielles sont désormais en croissance avec des ventes comparables supérieures à celles du 1er trimestre 2019. Les ventes de la Grande Industrie sont stables par rapport au 1er trimestre 2020. L'activité Industriel Marchand présente une forte amélioration avec des ventes en croissance de + 3,6 % au 1er trimestre 2021 par rapport à - 1,3 % au 4ème trimestre 2020. Représentant plus d’un tiers des ventes Gaz et Services en Europe, les activités Santé restent fortement mobilisées contre la pandémie avec un chiffre d’affaires qui progresse de + 8,8 %.
  • Les ventes en Asie-Pacifique sont en forte hausse comparable de + 6,7 % et s’élèvent à 1150 millions d’euros, l’ensemble des activités étant en croissance au 1er trimestre. La Chine (+ 12,8 %) contribue fortement et bénéficie d’un effet de comparaison favorable avec le 1er trimestre 2020 très marqué par la crise sanitaire. Dans le reste de la zone, les ventes progressent de + 2,4 %. Les volumes sont dynamiques dans la Grande Industrie qui affiche un chiffre d’affaires en hausse de + 8,7 %. La forte progression des ventes en Industriel Marchand (+ 10,6 %) est principalement soutenue par le dynamisme de la Chine, les ventes dans le reste de la zone renouant juste avec la croissance. L’activité Électronique (+ 1,3 %) bénéficie de la montée en puissance de nouvelles unités de gaz vecteurs, les ventes de Matériaux avancés et d’Équipements & Installations étant plus faibles.
  • Le chiffre d’affaires de la zone Moyen-Orient et Afrique atteint 153 millions d’euros, en forte croissance comparable de + 17,5 %. Les ventes de la Grande Industrie bénéficient d’une hausse de la demande des clients connectés au réseau de canalisations en Arabie saoudite et d’un effet de comparaison favorable du fait d’un arrêt client pour maintenance au 1er trimestre 2020. Le chiffre d’affaires de l’Industriel Marchand continue de progresser, soutenu par une forte activité en Inde et en Égypte. La Santé est mobilisée dans la lutte contre la Covid-19 et les ventes sont en forte croissance sur l’ensemble de la zone.

Toutes les activités sont en croissance par rapport au 1er trimestre 2020. Les ventes de l’activité Santé affichent une forte hausse comparable de + 10,1 %, les équipes étant toujours mobilisées contre la Covid-19. Le chiffre d’affaires de la Grande Industrie est en croissance de + 3,0 % malgré l’impact de la vague de froid ayant affecté le Golfe du Mexique mi février, bénéficiant notamment de la contribution des nouvelles unités de production. En Industriel Marchand, le chiffre d’affaires renoue avec la croissance (+ 0,3 %), soutenu par la reprise des volumes, des effets prix solides de + 1,6 %, et par la forte activité en Chine. Les ventes de l’activité Électronique sont en hausse de + 1,8 % et de + 2,8 % hors ventes d’Équipements & Installations.

Le chiffre d’affaires consolidé de l’Ingénierie & Construction s'établit à 76 millions d’euros en forte croissance comparable de + 48,5 %, grâce notamment à la hausse des ventes aux clients tiers. Les ventes totales, qui incluent les ventes internes, augmentent de + 19 % au 1er trimestre 2021. Les prises de commandes s’élèvent à 285 millions d’euros avec plus de 85 % des commandes pour des projets en Asie, notamment dans la Chimie.

Les ventes de l’activité Marchés Globaux & Technologies atteignent 155 millions d’euros, en forte croissance de + 25,7 % à données comparables, soutenue notamment par l’activité biogaz. Les prises de commandes pour les projets Groupe et pour les clients tiers s’élèvent à 163 millions d’euros.

Les efficacités([1]) s’élèvent à 95 millions d’euros, en hausse de près de 5 % par rapport au 1er trimestre 2020, en ligne avec l’objectif annuel de plus de 400 millions d’euros. Par ailleurs, le plan exceptionnel de réduction de coûts en réponse à la crise sanitaire est prolongé et adapté à la reprise progressive de l’activité, compte tenu de la poursuite de mesures locales de confinement. Ces réductions de coûts ne sont pas, du fait de leur nature, soutenables dans la durée.

La capacité d’autofinancement s’élève à 1 243 millions d’euros, en hausse de + 3,9 % et de + 9,7 % hors effet de change, ce qui démontre à nouveau la résilience du modèle d’affaires. Elle s’établit à 23,3 % du chiffre d’affaires, en forte amélioration de + 100 points de base par rapport au 1er trimestre 2020. Elle permet notamment d’assurer le financement des investissements industriels qui s’établissent à 688 millions d’euros, soit 12,9 % des ventes.

Après un 4ème trimestre 2020 marqué par un niveau de décisions d’investissement très élevé, de plus d’un milliard d’euros, les décisions d’investissement industriel du 1er trimestre 2021 s’établissent à 569 millions d’euros. Le portefeuille d’opportunités d’investissement à 12 mois poursuit sa hausse et s’établit à 3,2 milliards d’euros à fin mars, environ 100 millions d’euros de plus qu'à fin 2020. La nature des opportunités continue d’évoluer et la transition énergétique représente désormais 46 % du portefeuille.

La contribution additionnelle aux ventes des montées en puissance et des démarrages d’unités est élevée et s’établit à 65 millions d’euros au 1er trimestre 2021. Sur l’année 2021, la contribution additionnelle aux ventes des montées en puissance et des démarrages d’unités devrait atteindre environ 250 millions d’euros. Les 16 unités en cours d’acquisition en Afrique du Sud devraient contribuer pour environ 60 millions d’euros supplémentaires en 2021, l’approbation des autorités de la concurrence étant attendue d’ici fin-juin. Dans une seconde phase, qui intégrera la gestion de l’énergie par Air Liquide, la contribution de ces unités devrait atteindre plus de 400 millions d’euros par an, sans impact significatif sur le résultat opérationnel.

  1. ^  Définition en annexe

Téléchargez le pdf

top_page